Lutinerie

18 mars 2007

Baobab

Baobab ! Je suis venu replanter mon être prês de toi,
et méler mes racines à tes racines d'ancêtre ;
je me donne en rêve tes bras noueux.
Et je me sens raffermi quand tuon sang fort passe dans mon sang.
Baobab ! L'homme vaut ce que valent ses armes
C'est l'écriteau qui se balance à toute porte de ce monde.
Où vais-je puiser tant de force pour tant de luttes,
Si à ton pied je ne m'arc boute ?
Baobab ! Quand je serai tout triste,
Ayant perdu l'air de toute chanson,
Agite pour moi les gosiers de tes oiseaux
Afin qu'à vivre ils m'exhortent
Et quand faiblira le sol sous mes pas,
Laisse moi remuer la terre à ton pied,
Que doucement sur moi elle se retourne !
______
Jean Baptiste Tati Loutard,
Les racines congolaises, 1968
Ed l'harmattan Edition, Paris

1 Comments:

At 25 août, 2007 11:08, Anonymous dominique said...

À propos du Petit Prince, on peut lire un récit au livre (en espagnol) Este Sol de la Infancia (écrit par Saiz de Marco). Son titre est «Ce n´est pas un mot ».

CE N´ EST PAS UN MOT

Ce matin j´ai rentré au temps, cours de franÇais, treize ans, quand Marie dit « Nous allons lire Le Petit Prince ». C´est un livre étrange, avec d´ émotions connues qu´ on ne peut pas exprimer. Chaque jour deux pages, mais maintenant c´ est impossible de s´ arrêter. J´ai besoin de le lire entier, donc je cherche au dictionnaire les mots que j´ ignore. Cependant « baobab » n´apparait pas. Je demande à Marie et elle me dit « ce n´est pas un mot franÇais, c´ est un arbre africain ».

C´ est à cause des baobabs que le Petit Prince est venu à la Terre. Il avait besoin d´ un agneau qui mangeait les burgeons de baobabs, avant qu´ ils grandissaient et faisaient éclater son petit astre.

Ce matin nous avons fait l´ essai. Ces singes s´ alertent entre eux quand ils voient un prédateur. Si celui qui attaque est un aigle, ils font un son pour que leurs compagnons se cachent aux arbustes ; si celui qui vient est un félin, ils font un son différent por leur dire qu´ ils doivent grimper à un arbre. Quelques zoologistes appelons « proto-mots » à ces sons. Et ce matin, quand le singe était près de notre poste d´ observation, je l´ ai écouté. Quand le singe a vu qu´ une lionne s´ approchait, il a ouvert ses lèvres et a dit clairement « baobab ».

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Référencé par Blogtrafic NORD-59-Sites-ET-Blogs Annuaire-Site-And-Blog-Avesno! is Annuaire-Hard-Link- a href="http://www.annuaire-blogs.net" target="_blank" >Blog / Annuaire de Blog www.centmilleblogs.com